Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AFRIKYA  INFOS MEDIAS NET

AFRIKYA INFOS MEDIAS NET

Quotidien des informations générales du Congo Brazzaville et de l'Etranger


Interview du Professeur Ludovic Robert Miyouna, homme politique et Sénateur.

Publié par Ange Armel Mapouata et André Lounda sur 6 Septembre 2017, 16:52pm

Catégories : #Politique

Dans une interview accordée aux reporters des journaux en ligne GéoAfriqueMédias et Afrikya Infos Médias Net, le Vénérable Sénateur, le Professeur Ludovic Robert Miyouna a donné son point de vue, sur : son parcours scolaire et universitaire, son expérience professionnelle et les fonctions qu’il a déjà occupé, son parcours politique et sur la religion ainsi que ses impressions après sa brillante élection aux Elections Sénatoriales 2017.

 

-Est-ce que vous pouvez vous présenter pour nos lecteurs ?

*Je suis le Professeur Ludovic Robert Miyouna, je suis Professeur à l’Université Marien Ngouabi, c’est ma 36 ème année de fonction en tant que Enseignant, j’ai fait mes études primaires et secondaires à Brazzaville, je suis un Brazzavillois plein, et j’ai fait toutes mes études universitaires en France, notamment à Bordeaux où , j’ai obtenu à la fin un Doctorat de 3ème cycle en Science de l’Information et de la Communication et un Doctorat d’Etat ès lettres en Science de l’Information et  de la Communication. J’ai un diplôme d’Etudes Politiques à l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux.

-Est-ce que on peut connaitre votre parcours politique ? Et qu’est-ce qui vous a amené à faire la politique ?

*Le parcours politique, je crois que chacun de nous a une sensibilité différente ; depuis que j’étais au Lycée, j’étais toujours proche du milieu politique, quand j’étais au Lycée Chaminade, je fus Directeur d’un journal que nous animions  intitulé « Nous Oserons » où on prenait des initiatives politiques fortes,  par la suite, j’ai été Cofondateur de l’UDR-Mwinda au lendemain du monopartisme, par la suite, j’ai été Cofondateur du parti PULP dans lequel que je milite actuellement au Bureau politique. Mais, j’ai été dans la passé Directeur de campagne du Professeur Côme Mankassa, candidat à la Présidence de la République, j’ai également été Conseillé Spécial en Communication du Premier ministre André Milongo, pendant la période de transition. Plus tard par la suite, j’ai été Directeur de l’information Scientifique et Technique à la DGST, la Direction Générale de la Recherche Scientifique et Technique,  puis Conseiller en Communication du ministre Bienvenu Okiémy, qui en 2015 m’a nommé Directeur de Cabinet au Ministère de la Culture et des Arts. J’ai travaillé dans plusieurs cabinets privés et organismes internationaux où j’étais souvent Consultant par exemple à l’Agence pour la  Coopération Culturelle et Technique  en sigle ACCT qui est devenu l’actuelle Francophonie. J’ai été à la PANA ; l’Agence Panafricaine d’Information J’ai été à l’Agence Française de Technique et de Développement ACTED, pour la partie Congo, j’ai aussi exercé comme Consultant à la SNE, j’ai été Conseillé Départemental et Municipal de la ville de  Brazzaville. Ce avant d’être élu Sénateur jusqu’à mon élection j’étais Consultant National à l’UNESCO.

-Aujourd’hui vous êtes Sénateur, quelles sont vos impressions ?

*Ce que ça me donne comme impression, c’est  d’abord que, je ressens une  certaine joie, lorsqu’on est candidat, on a le désir de gagner. Avec l’appui des partis de la majorité présidentielle, j’ai été conforté suis, le plus dur reste à faire maintenant, c’est de jouer effectivement le rôle de Sénateur, parce que je suis là, dans la mesure ou les gens m’ont fait confiance, il est important que j »apporte des réponses aux attentes de ceux qui m’ont fait confiance et que j’apporte des réponses à notre peuple qui doit finalement être le premier bénéficiaire de tout ce qu’ on doit entreprendre comme travail.

-Quel est votre dernier mot à vos militants ?

*Ce que je demande à mes compatriotes, c’est de me faire confiance pour que je puisse jouer efficacement mon rôle, je suis très préoccupé par les questions d’écologie, parce que c’est un problème important pour notre pays et pour l’Afrique, les gens ne se rendent pas toujours compte qu’aujourd’hui on parle des effets de serre, lorsque on fait arracher et couper les arbres, il y a des conséquences, sur le plan climatique, je suis très intéressé aussi par la diversification de l’économie. Depuis longtemps nous avons vécu avec un seul produit, qui est le pétrole, l’actualité nous prouve que c’est dangereux de s’en tenir qu’à un seul produit et avec la descente du prix du baril de pétrole, il nous faut donc diversifier l’économie de sorte que les jeunes en particulier puissent être occupés à des emplois ,enfin, je suis également très  intéressé  par les questions d’éthique publique. Je pense que, pour que la classe politique doive être en mesure d’être représentative du peuple. Elle doit  porter les aspirations du peuple, il faudrait qu’elle sache se comporter. J’entends développer des initiatives en utilisant dans la mesure du  possible, des mécanismes qui sont à notre portée pour que les hommes politiques et les  fonctions publiques, soient en mesure d’incarner la droiture et l’exemplarité.

-Quelle est votre croyance religieuse ? Et quel rapport faites vous entre la politique et la religion ?

*Je suis catholique, moi-même.

Ah la religion, la politique a bien besoin de la religion ! vous savez dans les aspects divers qui nous occupent, il faut parfois l’apaisement de la religion, qui nous rappelle, qu’il ne faut pas mentir,  il ne faut pas voler. Je crois que la présence de la religion à côté  de la politique est un élément essentiel. Je milite pour la liberté confessionnelle.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents