Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AFRIKYA  INFOS MEDIAS NET

AFRIKYA INFOS MEDIAS NET

Quotidien des informations générales du Congo Brazzaville et de l'Etranger


"Majorité Présidentielle: necessité de combatre les antivaleurs.

Publié par AFRIKYA INFOS MEDIAS NET sur 20 Février 2019, 18:31pm

Catégories : #Politique

"Le phénomène d’anti valeurs, approches historiques, socio-culturelles et juridique du concept". C’est sur ce thème que s'est ouvert aujourd'hui à Brazzaville des Journées Parlementaires du Groupe de la Majorité présidentielle sur le phénomène des anti- valeurs. But, analyser et scruter les voies et moyens susceptibles d'éradiquer ce fléau.

La cérémonie d'ouverture a été placée sous les auspices du Premier Vice-président de l'Assemblée Nationale, Léon Alfred Opimbat.

Le Groupe Parlementaire de la Majorité présidentielle a cru utile d'initier ces journées afin de donner aux Députés les outils nécessaires devant les aider à relever ce défi auprès de leurs mandants. C'est dans ce contexte que le Premier Vice-président de l'Assemblée Nationale a souhaité de ne pas voir ces journées se transformer en un pugilat politique. "Même si nous appartenons à des partis politiques qui fondent nos alignements aux différents groupes parlementaires, je souhaiterais que ces journées parlementaires ne soient pas prétexte à les transformer en un"pugilat politique", ni à faire de l'ombre à nos partis respectifs, encore moins à esquisser la moindre tentative de nous substituer à l'exécutif; notre réflexion, il va sans dire, sera d'aborder cette question en toute responsabilité en nous confinant dans notre statut de législateur".

Pour le Président du Groupe Parlementaire de la Majorité présidentielle, ces journées vont replacer les parlementaires dans leur statut constitutionnel"Ces Journées parlementaires sur le phénomène des Anti valeurs viennent pour faire écho, comme chacun le sait, à l'historique discours du Président de la République, Dénis Sassou N'guesso, prononcé le 30 novembre 2017 devant le Parlement réuni en Congrès où il exprimait toute sa préoccupation face à nos dérives individuelles et collectives..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents