Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AFRIKYA  INFOS MEDIAS NET

AFRIKYA INFOS MEDIAS NET

Quotidien des informations générales du Congo Brazzaville et de l'Etranger


« Le PCPA un espace d’échanges et de renforcement des capacités pour le plaidoyer et la gouvernance associative au Congo »

Publié par AFRIKYA INFOS MEDIAS NET sur 21 Octobre 2019, 16:26pm

Catégories : #Société

 
« Le PCPA un espace d’échanges et de renforcement des capacités pour le plaidoyer et la gouvernance associative au Congo »

Brazzaville, il s’est tenu du 18 au 19 octobre 2019, la 2 ème Réunion Annuelle du PCPA-Congo Elle a eu pour objectifs : de faire le point sur le projet de préservation et de reconnaissance des droits humains vis-à-vis des groupes vulnérables et du chronogramme dudit projet ainsi que le renforcement des dynamiques locales et nationales. A cette occasion, nous avons échangé avec l’une des responsables du PCPA.

 

*Je suis Madame Agnès Rosseti, Présidente du Comité de Pilotage du Programme de Concertation Pluri-Acteurs du Congo (PCPA). Peut-être que vous voulez me demander qu’est-ce que c’est le PCPA ? Le PCPA regroupe 143 Associations et ONG de la Société Civile congolaise et française mais aussi des collectivités locales françaises et congolaises pour travailler ensemble au renforcement et à la reconnaissance de la Société Civile au Congo.

-Que faut-il faire pour adhérer à cette plateforme ?

*En terme d’adhésion, nous sommes maintenant à la dernière phase qui avait démarrée depuis une dizaine d’année et nous sommes à la phase de clôture C’est-à-dire, jusqu’à la fin de 2021, notamment vraiment avec le renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile et également, le travail en dynamique entre organisation de la société civile et au renforcement des capacités pour le plaidoyer, la gouvernance associative, la capacité de pouvoir gérer les projets, travailler collectivement dans un projet ou à une cause.

-Pour éclairer la lanterne de nos lecteurs que vise le PCPA et quels sont ses missions ?

*Si vous voulez la vision ?

-Oui ! c’est ça.

*Notre vision, c’est faire des membres du PCPA des Leaders reconnus, qui dialoguent avec les pouvoirs publics.

-Soyez un peu explicite ? Des Leaders politiques ou quoi ?

*Non ! Pas des Leaders politiques, la société civile pose des questions qui travaillent dans des pratiques de concertation, de recherche de concertation et peu à un moment donné aussi être dans ce que j’appelle par la confrontation constructive pour faire avancer des solutions aux problèmes des droits humains, de reconnaissance des groupes vulnérables vivant par exemple avec le VIH-Sida ou avec un handicap, vis-à-vis de la place des jeunes, du respect et des violences faites aux femmes Voilà ! C’est ça

-Comment appréciez-vous la Société Civile Congolaise ?

*Le PCPA, c’est pour que la société civile congolaise doit ou devrait mieux se structurée et je pense qu’aujourd’hui, il y a un grand pas qui a été fait en une dizaine d’années, il y a une structuration réelle qui se met en place avec des organisations dans les départements qui comment à travailler entre elles, c’est ce qu’on appelle les dynamiques locales et ils existent des plateformes au niveau national depuis plusieurs années, certaines sont aussi ou doivent leurs composantes des membres du PCPA et donc parce que avec les dynamiques on ne peut pas travailler tout seul puisqu’il y a eu à un moment donné des grands problèmes. Donc, c’est un consortium d’OSC, des plateformes qui travaillent et qui défendent des causes qui font avancées la société, qui participent à la lutte contre la pauvreté, ; à l’avancer des droits et qui participent au fait au développement du pays.

-Comment ou sur quelle base s’articule la réunion d’aujourd’hui ? ou le thème ?

*Aujourd’hui, c’est une réunion du Comité de Pilotage, elle se tient deux fois par an et ce sont des membres élus par leurs paires en Assemblée Générale tout comme dans une association. Et l’Assemblée Générale élue son Comité de Pilotage, ils réfléchissent, et ils font plus exactement le bilan des six (6) derniers mois puisque, c’est deux fois par an et puis, ils travaillent et reconstruisent ce qu’ils vont faire les six mois suivants. Par exemple, aujourd’hui, nous travaillons pour faire le point sur un projet qui s’intitule : « Projet de préservation et de reconnaissance des droits humains vis-à-vis des groupes vulnérables ». Là, nous avons fait le point sur les avancés du projet et nous faisons aussi le point pour la fin du chronogramme de ce projet De la même façon, nous travaillons à renforcer ce que j’ai appelé tout à l’heure les dynamiques locales et les dynamiques nationales Là ! Il y a des actions qui doivent être soutenues pour ces plateformes-là. De l’autre côté, il y a également une étude d’impacts sur les dix (10) années et comment ? Aujourd’hui, la Société Civile a avancé et quels ont été les impacts du PCPA pour les avancés de la Société Civile.

-Et quelles sont vos sources de financement ?

*Nous sources de financement ! En premier lieu, je citerais l’AFD, l’Union Européenne aide justement au travers du projet des défenses des droits humains, c’est l’instrument européen de la démocratie et des droits humains qu’elle finance. Et ce sont nos bailleurs essentiels.

-Le 17 octobre dernier, vous avez eu une activité à l’IFC. Est-ce que nous pouvons avoir la quintessence de cette activité ?

*Le 17, c’était la réunion de lancement pour préparer la phase de sortie du PCPA puisque ce programme qui avait commencé depuis 2008, va se terminer en fin 2021 et par contre les OSC, elles vont continuer leurs actions. Donc, nous comment encore dans ces deux années renforcer le dialogue avec les pouvoirs publics de façon à ce que ça deviennent quelque chose de digne et de naturelle, les pouvoirs publics et la société civile, ils sont appelés à travailler ensemble pour le développement de ce pays.

-Quel est votre coup de cœur et votre coup de gueule ?

*Le coup de cœur ! Moi, écoutez ! C’est le courage, la ténacité des OSC qui aujourd’hui, ne font pas peur ! Je peux dire que la démocratie fait avancer le développement et la démocratie, c’est aussi au niveau d’une société civile sur ce qu’elle peut dire en terme de concertation et ce qu’elle peut pratiquer aussi en terme de dénonciation des situations et c’est ce que j’appelle par la confrontation constructive pace que quelque part pour les pouvoirs publics et la société civile au sens large, ils sont ensemble pour faire progresser ce pays. Il serait nécessaire de reconnaître le rôle de la Société Civile et de promouvoir encore et toujours plus la concertation.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents