Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AFRIKYA  INFOS MEDIAS NET

AFRIKYA INFOS MEDIAS NET

Quotidien des informations générales du Congo Brazzaville et de l'Etranger


In Memoriam : « Emmanuel PEREIRA, avait une sagesse particulière, il aimait être au service des autres », a déclaré Louison PEREIRA

Publié par AFRIKYA INFOS MEDIAS NET sur 30 Octobre 2020, 09:09am

Catégories : #Société

 

Emmanuel PEREIRA, a été porté en terre le mercredi 28 Octobre 2020, à Brazzaville. Après les obsèques de cet illustre disparu son frère aîné Louison PERRERA, a fait une évocation sur la vie de son défunt frère.

Âgé de 19 ans, Emmanuel Arnaud PEREIRA, tout jeune a été passionné par la médecine et il l’a choisi comme discipline pour ses études. C’était un garçon assez particulier avant lui, ils avaient un frère, qui était décédé pendant la guerre du 05 juin 1997, qui s’appelait Emmanuel Arnaud. Au cours de cette entrevue, ce dernier nous a rassuré, qu’il lui a manqué des mots pour décrire réellement, qui a été Emmanuel Arnaud PEREIRA. De tous les enfants de la famille, il a été particulier après lui, il a une petite sœur, deux grands frères et deux grandes sœurs. Et entre tous, il était celui, qui était particulier, il avait une sagesse particulière. Très tôt ses frères sont partis à l’étranger et il est resté le seul garçon au milieu de ses trois sœurs. Et à peine âgé entre 12 ans et 13 ans, il avait déjà commencé à prendre des responsabilités, faire les courses de sa mère et prenait la charge de toute la maison. Il aimait être au service des autres, c’est ainsi donc, qu’il avait choisi la médecine. La famille, l’a encouragé et l’accompagné dans sa passion pour ses études en médecine, qu’il a fini avec succès. Entre autres, il était passionné par la moto et ceci ce n’était pas entant que jeune, qui voulait se faire voir ! Non, vraiment c’était une passion pure de la mécanique et la moto.  Il avait commencé par une toute petite moto parce qu’il avait toujours un souci de transport pour se rendre à la faculté et de revenir et  franchement pour des raisons économiques, c’est ainsi donc, la famille s’est décidée de l’acheter une moto pour éviter les multiples problèmes des transports en communs, qui minent notre chère capitale. Ils l’ont acheté une première moto, qu’ils l’ont appris parce que ses deux frères aînés sont des passionnés des motos. Ils lui ont donné des notions de bases et la sécurité avant tout. Emmanuel, ne roulait jamais sans casque et personne savait qui il était, il avait toujours ses gants et son casque.  Contrairement à d’autres jeunes, qui ont choisi des loisirs différents, lui il avait choisi la moto comme ses frères et tous les temps, ils se rendaient à 45 Km sur la route du Nord parce qu’au-delà de là, la circulation n’était plus intense comme à Brazzaville parce que les motos, qu’ils avaient, c’étaient des motos sportives, qui faisaient trop de bruit et donc, pour ne pas déranger les gens, ils allaient après 45 Km faire la moto. Son frère aîné Louison, avait fait un accident et il nous a dit qu’il avait abandonné la moto après cet accident et il y a eu son frère et son petit frère Fabrice PEREIRA, qui ont continué à faire la moto avec Emmanuel et ils allaient souvent à 45 Km. Ensuite, Emmanuel avait commencé à s’y rendre seul tout juste pour s’évader parce qu’il en avait besoin surtout que les cours à la Fac, n’étaient pas faciles, c’étaient difficiles et sa façon de s’évader, c’était la moto jusqu’à ce samedi, où il était parti seul à 5 heures du matin. Ils n’ont pas su ce qui c’était passé réellement, c’était un accident, les gens l’ont trouvé » inconscient et c’est une personne de bonne volonté, qui l’a ramené, c’était un gendarme, qui l’a conduit à l’hôpital de Talangaî mais dans cet établissement, il n’y avait pas un service de réanimation et il a été ramené au CHU et comme ce dernier était étudiant à la Faculté de médecine, des amis formidables ont montré leur sens de charité et de solidarité assez exceptionnel. On les voyait courir de gauche à droite dans les couloirs du CHU, ils ont tout ce qu’ils pouvaient mais malheureusement, il avait beaucoup des blessures internes et de l’hémorragie interne c’est ça qui a fait que  le dimanche, il avait rendu l’âme. Aujourd’hui, la mort d’Emmanuel pour cette famille, ce n’est pas la fin rien que ses obsèques ont montré que ces quelqu’un de particulier. Et cette famille est attristée par sa disparition et Emmanuel a été un chrétien, il a servi Dieu en qualité de protocole à l’église et pour la famille PEREIRA, ce n’est pas la fin.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents